L’archer

Pas besoin de savoir viser, pas besoin d’être un chasseur dans l’âme, pas besoin d’être un Rambo ou une Katniss… ni d’être un Robin des Bois… mais attention, vous pourriez le devenir.

Lors d’un tir, on sollicite l’ensemble du corps.

Une session de tir représente plus de 10’000 pas, au début, on tire-pousse 7 – 15 kg à chaque flèche pour arriver à 20 – 30 kg pour les plus costaud soit 450 Kg comme débutants à 1.5 tonnes, pour les avancés.

Lors des tirs et des déplacements, on cale notre respiration pour produire l’effort, il faut donc “apprendre” à respirer… et au fur et à mesures de sessions, on prend du cardio et du souffle.

Jeune ou senior, c’est égal !

On s’adapte aux capacités de l’archer tant dans la puissance de l’arc que dans ses capacités physiques  mais aussi en fonction du terrain et de sa déclivité. Le pire…. c’est qu’on peut tirer quand on veut !

De la rigueur ? Il en faut ! Une flèche quitte l’arc entre 100 et 200 km/h.

Bien qu’en Suisse, ce soit un engin de sport, cet art nécessite l’application stricte des consignes, pour la sécurité des autres mais aussi pour celle de l’archer…





Le retour dans la nature

Tous les lieux sont bons pour la pratique de l’archerie, Toutes les saisons le sont aussi, il n’y a rien de plus beaux que de voir une flèche voler en silence, dans une forêt enneigée et entendre le “poc” de l’impact sur la cible.

On sollicite la tête… le conscient et l’inconscient… pour se trouver dans cette zone d’hypervigilance à la limite de la méditation en pleine-conscience, cet état qui est un anti-stress phénoménal.

Avec ça on ajoute les hormones lâchées par l’effort et le plaisir et on obtient un cocktail qui booste le corps et l’esprit.

Certains achètent un chien pour se “contraindre” à sortir marcher…                Essayez le tir à l’arc !

Vous pourrez choisir librement le moment durant lequel vous allez vous faire du bien.

Championnat Ch Field Jussy GE 2020
Championnat CH Field FAAS St Gall 2021


Veste près du corps et pantalon et chaussures de marche.

Et selon les goûts de chacun, plus ou moins de couches en fonction de la météo, de la température et de notre sensibilité. 

Le matériel est fourni. Il est surtout adapté à la morphologie et à la puissance de l’archer, tant l’arc que les protections.

Puis rapidement, il est possible d’acquérir son équipement personnel selon ses goûts. Un arc de débutant coûte une centaine de francs, 12 flèches coûtent une soixantaine de francs et pour une trentaine de francs, les protections. Et comme tout sport on peut monter en puissance et multiplier par 10 ou par 20 les prix.
Championnat CH 3D à Madrisa Grisons 2021
Championnat du monde Field Masters à Montheron (Cugy) 2018